La construction d’une maison, c’est un projet des plus important ! Pour pouvoir mettre sur pied un projet d’une telle envergure, il est nécessaire de passer par plusieurs étapes. Parmi ceux-ci, il y a le fait de trouver un financement. C’est l’un des plus grands défis attendant les candidats qui se lancent dans la construction d’une maison. Plusieurs types de crédits existent. Chacun d’eux a ses particularités et nécessite une certaine condition pour être accessible. Il est donc primordial de les connaître afin de ne pas se tromper sur le choix, et surtout de mieux faire la demande de crédit.

Le prêt immobilier classique : la solution la plus prisée

L’emprunt immobilier classique est l’un des types de prêts les plus demandés par ceux qui souhaitent faire construire leur maison. Il peut couvrir la totalité du projet. Le prêt sera octroyé sur le montant dont vous avez besoin pour concrétiser votre projet. La durée de remboursement peut donc aller jusqu’à 25 ans, voire 30 ans.

Pour pouvoir bénéficier du prêt immobilier classique, il faut respecter certaines conditions. Tout d’abord, le taux d’endettement de l’emprunteur ne doit pas dépasser les 33 %. Ce prêt ne peut aussi être octroyé sans assurance emprunteur. C’est celle-ci qui garantira le remboursement du montant dû en cas de décès ou d’invalidité, voire de perte d’emploi, de l’emprunteur. La souscription à une assurance emprunteur est donc obligatoire pour la demande de prêt immobilier classique.

Sachez tout de même que chacun est libre de choisir l’organisme auprès duquel il souhaite souscrire une assurance emprunteur. La loi Hamom permet aussi la délégation d’assurance immobilière dans les 12 mois qui suivent la signature du contrat de prêt. Cela ne concerne que les prêts signés à compter du 26 juillet 2014.

Les prêts aidés : une solution pour financer une partie du projet

Au-delà de l’emprunt immobilier classique, sachez qu’il existe des prêts aidés permettant de couvrir une partie du financement de la construction d’une maison. Ces crédits peuvent être octroyés auprès d’une banque ou d’autres établissements prêteurs.

  • Le PTZ + ou prêt à taux zéro plus

Le PTZ + est un autre type de prêt qui s’ouvre à ceux qui envisagent de construire leur premier logement. Il s’adresse donc aux primo-accédants. Ce type de crédit ne permet pas de financer tout le projet. Il ne peut couvrir que jusqu’à 40 % de la construction du bien immobilier selon les revenus de l’emprunteur et sa zone d’habitation. Depuis 2016, la durée de remboursement de ce prêt peut aller jusqu’à 25 ans. Puisqu’il n’y a pas d’intérêt, il est donc particulièrement avantageux. Pour pouvoir en bénéficier, l’emprunteur doit répondre à des critères de ressources.

  • Le Prêt Action Logement, anciennement appelé 1 % logement

Le prêt action logement est un autre type de prêt qui permet de couvrir une partie de la construction d’une maison, plus exactement 30 % du montant de la construction. Le montant de l’emprunt doit être compris entre 7 000 et 25 000 € selon la localisation du bien immobilier. Sa durée de remboursement peut aller de 5 à 30 ans. Il est proposé par les banques et les établissements financiers. Ce type de prêt peut être accordé à tout salarié d’une entreprise du secteur privé, non agricole, ayant pas moins de 10 salariés. Il est très demandé à cause de son taux très bas.

 

Laisser un commentaire