Généralement, toutes les maisons d’habitation ont besoin d’isolant pour parer les agressions extérieures : le froid, la chaleur ou l’eau de pluie. Tous les isolants ont tout de même leurs particularités qui dépendent des matériaux à partir desquels ils sont fabriqués. Et il faut alors choisir parmi le lot d’isolants qui inondent le marché. En tout cas, les conseils et avis des professionnels de la construction de bâtiment feront bien l’affaire aux clients désireux d’avoir plus de confort à l’intérieur. Pour ceux qui s’y connaissent déjà, rien n’est à craindre pourvu qu’on ait fait le bon choix. La multiplicité des types d’isolants fait toujours la difficulté et on doit y attacher plus de précautions.

Les types d’isolants pour combles

Malgré l’existence du nombre de plus en plus nombreux d’isolants pour comble, le choix n’est pas tout de même facile à réaliser. En effet, en faisant appel à l’isolation toiture Paris, rien ne peut être laissé au hasard. On peut dénombrer sur le marché plusieurs types d’isolants qui vont véritablement affecter le budget. D’abord, la laine de verre est la plus utilisée par rapport aux autres isolants pour combles. Le professionnel trouve en elle un bon isolant thermique et phonique. Puis, la laine de bois sert d’isolant aussi, mais elle doit être traitée avec des produits spéciaux contre des insectes xylophages. Quant à la laine de roche, elle apparaît sous de nombreuses formes : en rouleaux, en panneaux ou en flacons. En outre, le polystyrène expansé qui est issu du bois est un isolant écologique avec de l’air intégré ; il est plus compact. Cet isolant peut s’adapter surtout sur une surface régulière. Pour le polyuréthane, il est vendu sous forme de plaques compactes. Il est donc étanche et beaucoup plus résistant en tant qu’isolant. Un autre type d’isolant naturel est le chanvre. Aussi écolo que le polystyrène, il est plus sain et exige plus de budgets. Les textiles recyclés sont aussi des types d’isolants non négligeables. Ils sont fournis sous forme de rouleaux ou de panneaux et mélangés à des fibres de polyester. La ouate de cellulose est, elle aussi, écologique et faite à partir de papiers et journaux recyclés. La laine de mouton peut être mélangée à des fibres synthétiques : écologique comme les autres, elle est aussi résistante au feu.

Le choix d’un isolant pour les combles

C’est le professionnel de la construction qui peut guider les choix en matière d’isolants. Il y a d’abord les combles perdus qui peuvent être de la laine minérale, des fibres de bois ou de la ouate de cellulose. Généralement pour ces types de combles, on utilise des isolants qui sont faciles d’utilisation. Pour les combles accessibles et non exploités, l’isolation toiture Paris  a marqué la différence avec le pouvoir d’isolation et le prix qui font le choix. Dans ce cas, la laine de verre est priorisée. Mais s’il s’agit des combles aménagés, c’est un choix qui s’adapte à des isolants compacts : en rouleaux ou en panneaux. C’est le besoin qui s’apparente en fonction des types d’isolation. Il dicte le choix des clients sur les panneaux et les rouleaux. Dans ce cas de figure, on peut se permettre de penser à des caractéristiques thermiques et phoniques. C’est pourquoi les clients s’acharnent sur ces produits.

Laisser un commentaire