Les SCPI sont devenues l’un des placements que la plupart des épargnants apprécient actuellement. Cela est sans aucun doute à son côté sécuritaire mais aussi à sa rentabilité comparé à d’autres placements. Ce concept permet de constituer un patrimoine sur le long terme tout en bénéficiant d’une réduction des impôts grâce au dispositif Pinel. Alors, pour savoir quelle SCPI répondra le plus à votre attente, voici quelques points que vous devrez tenir en compte lors de leur classement.

SCPI, quelle structure capitalistique choisir ?

Lorsqu’il s’agit d’investissement dans une SCPI, il faut certainement distinguer deux catégories de capitalisation, à savoir la SCPI à capital fixe et la SCPI à capital variable. Pour le premier, le montant maximum du capital est limité, ce qui limite le nombre d’associés maximal. L’avantage avec ce type de capitalisation est que le prix de cession est fixé au moment de chaque transaction et cela d’un commun accord. Une opération ne peut être effectuée qu’aux grés à grés, de la part du vendeur et de l’acheteur. Par contre, pour la SCPI à capital variable, le montant du capital est évolutif facilitant ainsi les différents échanges entre les associés entrants et sortants. Pour ce qui est du prix, il est fixé par la SCPI en fonction de certains critères.

Le choix de la capitalisation définira donc la rentabilité que vous souhaitez tirer de votre placement en SCPI. C’est pour cela que des professionnels proposent une liste des meilleures scpi 2019 où les investisseurs particuliers pourront mieux se retrouver. Il faut comprendre que si vous souhaitez céder vos parts dans une SCPI, le risque de liquidité se trouve dans votre capacité de retrouver un acheteur afin d’éviter la pression sur les prix. Comme pour tout type de placement financier, vendre ses actions vite signifie vendre mal. Donc, pour profiter des flux d’échange en matière de marché, pensez plutôt à investir dans une SCPI à capital variable. Par contre, si vous ne désirez pas vous séparer de votre part, celle à capital fixe vous conviendra parfaitement.

Outre le choix du type de capitalisation, il faut aussi considérer les frais engendrés par l’investissement que vous avez effectué ainsi que les parts de SCPI que vous venez d’accéder. A noter que les frais constituent les 10% de votre investissement, et que pour les amortir, il faudra compter dans les 8 ans, période à laquelle un tel investissement devient beaucoup plus mature.

 

 

 

Laisser un commentaire