Outre l’isolation thermique, plusieurs normes doivent être suivies lorsqu’on décide de construire une maison locative. Cela engage énormément de coûts. Il est alors normal que les propriétaires exigent beaucoup de leurs locataires. En effet, ces derniers ont droit de décorer leur demeure en imposant les couleurs qu’ils veulent et l’agencement de meubles qu’ils souhaitent. Cependant, il y a des limites à tout puisque toutes les initiatives ne sont pas permises.

Ce que la construction de logement implique

Le « Quasi Zéro Energie » reste une référence internationale dans le bâtiment. Et cette année encore, pour l’optimiser, le gouvernement n’hésite pas à renforcer les exigences PEB. Mises en œuvre depuis ce mois de mai, tous les systèmes qui régissent la maison sont concernés. Parmi lesquels figurent la climatisation, la ventilation, ainsi que le système de chauffage. Avoir recours à l’isolation du toit est également requis. Aussi, un avantage fiscal est offert aux propriétaires afin de les encourager dans cette démarche légale. En Wallonie, cette réduction se chiffre jusqu’à 30 % des dépenses annuelles.

L’on cherche également à améliorer la situation entre proprio et locataire. Pour ce faire, le gouvernement prévoit un budget qui sera réservé aux deux mois de loyer de la garantie locative. Ce projet sera sous la responsabilité d’un organisme de crédit qui se chargera de réunir ces garanties sous la forme de mutuelle. Mais 2017 nous réserve encore d’autres surprises, à ne citer que la réforme du contrat de bail en location. De nouvelles mesures seront prises. Les conditions seront en outre révisées en plusieurs points ce qui pousse certains propriétaires à être plus exigeants concernant l’aménagement d’intérieur de leur maison.

Droits des locataires VS Exigences des propriétaires

Étant locataire de logement, il arrive qu’on ait envie de changer de décor pour se motiver. Toutefois, on reste sur l’hésitation de peur à ce que le propriétaire n’agrée pas au projet. En effet, tout n’est pas permis dans une maison locative. Certaines interventions nécessitent l’approbation du proprio. Et c’est normal puisque celui-ci a investi une grande part de sa fortune dans ce local. Généralement, une autorisation est indispensable uniquement lorsqu’on se prépare à effectuer de gros travaux. Et qui dit gros travaux dit changement de parquet ou suppression de la cheminée pour agrandir l’espace. On ne peut par ailleurs pas affaler la cloison de briques, tout simplement parce qu’on veut s’offrir les verrières à la mode de la saison. Le cas échéant, à la fin du bail, le propriétaire décide s’il veut ou non garder les modifications réalisées par le résident locataire. Il a également le droit de réclamer à ce qu’on remette son habitation dans l’état initial où il était. Être locataire ne rend effectivement pas la vie facile. On doit ainsi se contenter d’un bel aménagement et d’une déco astucieuse. Pour donner de l’espace à sa petite salle de bains, on mise alors sur une porte en miroir. Le feng shui n’est pas vraiment fan de cet élément. Toutefois, ça marche donc on l’adopte. On dispose également de toute une palette de couleurs, d’un fauteuil aérien et d’une moquette rose pour ressortir le rendu chic souhaité.

 

Laisser un commentaire