Les travaux de peinture en bâtiment peuvent se révéler très complexe dans la mesure où on ignore de la peinture à mettre en avant. Toutefois, pour éviter une faute de goût ou la refonte de ses travaux, il va falloir en savoir plus sur les peintures. Explication.

Les exigences en travaux de peinture

Les peintures en bâtiment exigent des conditions spécifiques à respecter car tout dépend dans la plupart du temps des matériaux utilisés pour le revêtement de la façade extérieure. Mais en général, il faut choisir des peintures qui proposent une bonne adhérence sur n‘importe quelle surface mais aussi des peintures qui résistent au temps et aux intempéries comme la pluie ou l’infiltration de l’eau. En d’autres termes, lorsqu’on ignore tout de ce domaine, il se peut qu’on commette l’erreur de choisir n’importe comment la peinture. Autant alors contacter un entrepreneur en construction avant de commencer les travaux. En somme, comme on vient de le préciser le choix de la peinture dépend du matériau car tout ne s’applique pas forcément sur tous types de revêtement. Il faudrait alors choisir des produits adaptés à un béton, un ciment, plâtre… Donc, avec les conseils avisés d’un entrepreneur en peinture, on ne risque pas de faire l’impasse sur le choix de peintures en bâtiment. L’idée étant d’ailleurs de trouver une bonne adhérence entre le produit et la surface de pose et ainsi de jouir d’un excellent rendu sans que l’eau ou la pluie efface tout ou laisse des traces après application. D’autre part, le choix peut aussi se définir selon la finition que l’on souhaite s’approprier. Il convient alors de choisir celle qui va parfaire chacune de ses exigences.

Le choix de peinture

La variante est large en peinture pour bâtiment mais on ne va citer que les plus courantes. On peut trouver sur le marché des peintures à l’eau, d’ailleurs, elles font partie des grands classiques mais on les recommande souvent pour les façades en intérieur. Certes, les peintures à l’eau restent au goût du jour mais offrent peu d’intérêt pour les maisons modernes. Aussi, les peintures à l’huile prennent le dessus. On parle plus précisément des peintures glycérophtaliques, assez résistantes et solides sans qu’elles se morcèlent même lorsqu’on tape dessus. Elles résistent aussi à l’humidité et restent pratiquement imperméable à l’eau puisque cette dernière ruisselle simplement dessus. Donc, c’est l’idéal pour recouvrir une façade extérieure. Mais elles peuvent aussi convenir en revêtement mural intérieur et résistent d’autant plus aux différents produits ménagers. Son seul inconvénient est sans doute sa forte teneur en solvants qui occasionne le dégagement d’odeurs trop intense. Ainsi, il s’agit d’une peinture difficile à faire sécher. Ensuite, il existe aussi ce qu’on appelle les peintures acryliques qui sont souvent recommandés par un entrepreneur en peinture commerciale. Conçues à partir de résine acrylique, elles peuvent facilement se diluer dans l’eau et se prêtent à tous types de matériaux. Elles ne dégagent aucune odeur et sèchent plus rapidement par rapport à la peinture à l’huile. Elles se nettoient également à l’eau, en revanche, il est interdit de leur faire un lessivage notamment avec des produits ménagers. Elles résistent peu à ces produits.

 

Laisser un commentaire