Deux sondages touchant un échantillon de personnes au niveau mondial, dont les français, et concernant leur comportement face au marché de l’immobilier ont été récemment réalisés. Ces études ont mis en lumière l’inquiétude générale vis-à-vis de la dégradation macroéconomique en termes d’achats de biens immobilier et de financement. Mais il en ressort également que les acheteurs français craignent plus la hausse de la fiscalité que l’inflation comparé aux autres populations. Suite aux résultats publiés au mois de mai, on cerne désormais plus les opinions des Français sur ce sujet.

Pourquoi les Français redoutent l’achat immobilier ?

D’une manière générale, les français considèrent qu’un investissement immobilier est un signe d’accomplissement personnel. Les avis divergent néanmoins selon les générations. Selon l’étude HSBC Beyond the Bricks, la première raison qui les freine est l’augmentation de la fiscalité (88%) suivie de près par l’inflation (83%). Les français seraient donc plus inquiets à l’idée de supporter plus de charges fiscales en achetant un logement.

Quelles raisons peuvent justifier un achat immobilier pour les français ?

Cette étude HSBC a permis de connaître les opinions générales et celles des français sur la réalisation d’un projet d’acquisition immobilière. Il en est ressorti deux points de vue bien distincts.

L’investissement immobilier est perçu comme un symbole de transmission

Près de 40 % des propriétaires interrogés au niveau mondial se disent prêts à acheter un autre bien immobilier dans les 5 années à venir alors que chez les propriétaires français, ce chiffre tombe à 27%. D’un autre côté, 44 % des français vont jusqu’à dire que l’achat immobilier n’est pas seulement une preuve de la réussite sociale ni une question de considérations financières. 68% y voit un symbole de transmission contre 61% de la population mondiale.

Les acheteurs veulent rembourser un prêt au lieu de payer le loyer

Toujours d’après l’étude HSBC, 28 % de la population mondiale souhaite acheter un logement afin de rembourser un emprunt immobilier au lieu de payer un loyer, une moyenne qui monte à 38% chez les Français. Pour être plus précis, sur cet échantillon de français, 59% sont de la génération X et 44% des Milléniales. Le deuxième sondage, OptimHome/IFOP, confirme ce fait. 54% des français projettent de faire de leur nouveau logement leur résidence principale, dont 53% chez les personnes âgées de 42 à 52 ans (génération X), 55% chez les 35 à 41 ans (génération Xennials) et 58% chez les 25 à 34 ans (génération Millenials).

Les taux d’emprunt et le prix immobilier sont très bas

Si on se fie toujours au sondage OptimHome, le contexte favorable à l’achat immobilier est une bonne raison pour se lancer dans ce type d’investissement. 63% des Millenials et 64% des Xennials sont d’accord sur ce point. Seul point négatif selon eux : le gouvernement a arrêté l’encadrement des loyers. Les français devenus propriétaires à partir de 2015 justifient leur achat par des taux d’intérêts bas, comme l’indiquent les banques listées sur le comparateur Détective Banque mais également par le faible coût de l’immobilier (chez la génération X).

Qui a souscrit un crédit immobilier ?

Les primo-accédants (87% dont 89% des Millenials et 92% des Xennials) ont été les plus enclins à la souscription d’un crédit immobilier sur les français récemment devenus propriétaires. 57% ont dû souscrire à un prêt immobilier inférieur à 200 000 euros sur une durée de 16 ans et 62% sur une durée de 30 ans. Pour 45% des emprunteurs, le montant du crédit est compris entre 100 000 euros à 200 000 euros, et 65% d’entre eux font partie des Millenials. En revanche, on note l’augmentation des montants empruntés, -7 points sur les prêts entre 200 000 euros à 250 000 et + 6 points sur ceux de 250 000 euros à 350 000 euros.

Laisser un commentaire