Depuis le 1er janvier 2013, la législation concernant les maisons neuves a évolué. Désormais, la réglementation thermique RT 2012 impose une bonne isolation et surtout, une étanchéité à l’air. Cela permet de faire des économies. Si votre maison est antérieure à cette date, il est possible de remédier au problème en isolant les combles. Une démarche qui peut paraître fastidieuse mais dont les gains semblent prometteurs. À quel type d’économies peut-on vraiment d’attendre en isolant ses combles perdus ?

30% de la chaleur perdue par le toit

Dans une maison, la chaleur ne reste pas, elle se perd. Dans certains cas, les perditions de chaleur peuvent atteindre 70%. 15% sont imputées aux fuites d’air mais également aux actions humaines, comme l’ouverture des fenêtres, de la porte d’entrée. 25% des pertes de chaleur ont pour cause les murs. Si les fenêtres ne sont pas suffisamment isolées, par exemple, les pertes sont encore plus importantes. Le point le plus important concerne la toiture. En effet, 30% de la chaleur est perdue directement par le toit. La raison, c’est que l’isolation des combles était souvent négligée. Hors, de nombreuses études montrent qu’il s’agit pourtant d’un aspect très important. Des combles bien isolés permettent d’alléger significativement la facture de chauffage !

Plusieurs manières d’isoler ses combles

L’isolation des combles peut prendre plusieurs formes. Traditionnellement, la laine à dérouler est utilisée. Elle permet d’isoler rapidement et facilement des combles perdus et ajoutant une couche étanche permettant de retenir la chaleur. Pour que cela soit efficace, la pose doit être méticuleuse afin d’éviter les perditions d’air. La laine à souffler est également de plus en plus utilisée. Elle répond aux normes actuelles et permet de limiter grandement les pertes de chaleur. Il s’agit d’un dispositif assez technique à mettre en place mais dont les résultats sont excellents. L’isolation des combles perdus peut être effectuée dans tout type de maison, des plus récentes aux plus anciennes. Suivant l’état initial de la toiture, les économies seront plus ou moins significatives, bien que la moyenne des perditions de chaleur soit de l’ordre de 30% sans isolation des combles. Bien souvent, de l’air passe entre les tuiles et c’est la raison pour laquelle la chaleur s’échappe.

 

Quels sont les gains réels en isolant ses combles ?

Chaque maison est différente, avec une conception plus ou moins ancienne, des tuiles plus ou moins bien ajustées et une laine de verre en plus ou moins bon état ! Dès lors, il faut se fier à une moyenne. Des combles perdus mal isolées entrainent une perte moyenne de 30% de perditions de chaleur. Ce qui est assez énorme. Cela signifie que des combles perdus bien isolés peuvent alléger d’autant la facture d’électricité. En chauffant moins, vous conserverez une chaleur convenable dans l’habitation sans alourdir la facture d’électricité. Une rumeur prétend qu’un euro dépensé dans l’isolation des combles permet d’économiser 7 % du montant de la facture d’électricité. Si cela est assez difficile à vérifier, c’est pourtant tout à fait crédible. Isoler ses combles n’est pas très coûteux. Et surtout, les retours sur investissement se font très rapidement. Dès le premier hiver, vos combles isolés vous feront économiser de précieux euros sur votre facture. En prime, vous ferez une action envers la planète car vous consommerez moins d’électricité et donc moins d’énergie fossile. Si vous souhaitez faire appel à une entreprise experte dans le domaine de l’isolation des combles, cliquez-ici.

 

Laisser un commentaire