Renseignez-vous sur le verre à faible émissivité et sa contribution à l’efficacité énergétique, ainsi que sur sa performance dans certaines conditions.

 

Qu’est-ce que le verre Low-e?

 

Le verre à faible émissivité est un verre auquel est appliqué un revêtement microscopique invisible afin d’améliorer son efficacité thermique.

 

Comment le verre Low-e améliore-t-il l’efficacité thermique?

 

Le verre à faible émissivité est un élément essentiel de la plupart des fenêtres et des portes exoénergétiques. Il a un revêtement de surface qui fonctionne comme suit:

 

Il permet à la chaleur de courte longueur d’onde du soleil d’entrer dans votre maison à travers le vitrage.

Cette énergie solaire fonctionne avec votre système de chauffage domestique pour chauffer votre pièce, ce qui dégage alors un rayonnement thermique à longue longueur d’onde.

Une grande partie de cette chaleur de longue vague disparaîtrait par les fenêtres en verre ordinaire. Cependant, le revêtement Low-e reflète cette chaleur dans votre pièce, de sorte que le système de chauffage n’a pas à travailler aussi dur pour maintenir une température ambiante confortable.

Le verre Low-e répondra-t-il aux règles de construction?

 

Mieux que simplement respecter les règles de construction, le verre Low-e vous permettra d’atteindre et de surpasser les nouvelles cibles pour les fenêtres et les portes.

 

Quelles autres caractéristiques dois-je connaître?

 

Bien qu’il existe des avantages significatifs à choisir un verre Low-e thermiquement efficace pour votre maison, il peut y avoir des effets secondaires dans certaines conditions.

 

Teinte

 

Les innovations récentes dans la création de revêtements neutres à faible densité réduisent au minimum le phénomène des matériaux de couleur claire (tels que les rideaux) apparaissant légèrement plus sombres lorsqu’ils sont observés à travers le verre.

 

Brume

 

Ce phénomène peut se produire à des moments de la journée où le soleil est à un angle particulier ou dans certaines conditions d’éclairage. Il peut également être influencé par le type de revêtement Low-e utilisé.

 

Condensation externe

 

Les fenêtres à efficacité thermique sont si efficaces pour garder la chaleur que la vitre extérieure peut devenir froide, car elle n’est plus réchauffée par la chaleur perdue.

 

Dans certaines conditions météorologiques et à certains moments de l’année, il peut se former de la condensation sur la surface extérieure du verre. Ceci est une indication positive d’une fenêtre thermiquement efficace.

 

Teinte

 

En fonction du type de revêtement, du substrat de verre et de l’épaisseur du verre, de légères différences de couleur ou de teinte peuvent être observées sur le verre Low-e.

 

Cela peut être plus évident quand une unité de fenêtre à double ou triple vitrage est remplacée dans une maison, car le revêtement Low-e sera probablement légèrement différent (c’est-à-dire d’un lot différent) de ceux des autres unités de fenêtre.

 

Surchauffe

 

Certains verres Low-e sont bons en termes de gain de chaleur solaire, récoltant de l’énergie de chaleur libre du soleil, ce qui aide à réduire les demandes de chauffage. Dans certaines situations, cela peut provoquer une surchauffe entraînant un environnement inconfortable.

 

Il est recommandé de combiner des vitrages à faible émissivité et à contrôle solaire pour les grandes surfaces vitrées, en particulier les vérandas orientées au sud. Des conseils devraient être demandés au fabricant ou au fournisseur.

Si vous voulez avoir plus d’informations et  renseignements, ne paniquiez pas à consulter notre site internet ou bien contacter notre vitrier Paris 13.

Laisser un commentaire