Les métiers du BTP, c’est tout un art ! Un art qui demande toutefois la tête de l’emploi et la maîtrise des autres facteurs importants. Certes, pas évident de travailler dans ce secteur pourtant, il s’agit tout de même d’une activité passionnante et qui au final, génère une totale satisfaction. Mais comment maîtriser cet art. On vous dit tout en quelques lignes.

Avoir une grande passion

Tout comme un grand nombre de métier, sans la passion, on y renonce aussi facilement. Il n’existe pas d’ailleurs d’emploi facile ni de client moins exigeant. Pour miroiter dans ce domaine, il va falloir faire ses preuves. Toutefois, lorsque la passion est là, cela fait alors partie de sa principale motivation. Et puis, si tous les professionnels du BTP reculent chaque fois qu’ils sont confrontés à des clients trop exigeants ou qu’ils subissent de nombreuses difficultés dans l’élaboration du projet, il n’y aura alors aucune construction de faite. En d’autres termes, lorsqu’on a de la passion dans le sang, même la manipulation d’une mini pelle devient un jeu d’enfant. Il faut simplement se dire qu’à la fin de cette aventure, on remporte un magnifique trophée. Bref, travailler dans les chantiers n’est pas une chose évidente et demande aussi une bonne condition physique. La passion ne suffit donc pas dans ce cas pour valider son poste.

Avoir une grande dextérité

La dextérité, elle fait partie des critères d’un travail de chantier. Sans cela, on risque de retarder le projet et même de rencontrer de nombreuses difficultés et surtout lors de la manipulation d’une chargeuse sur pneu ou d’une mini pelle. En d’autre mot, pour maîtriser l’art, il va falloir s’entrainer dans les chantiers. Autrement dit, lorsqu’on souhaite postuler un poste en BTP, le mieux serait de choisir un emploi sur le chantier et non dans un bureau pour s’occuper de l’administration. En effet, seul les travaux de chantier permettent à un novice de se confronter avec lui-même et d’exercer sa dextérité. D’ailleurs, on l’aura compris : tout est dans la pratique. Sans la pratique, il n’y a pas d’habileté et toutes les tâches demandant d’efforts physiques considérables deviennent un véritable supplice pour le corps et pour son esprit.

Savoir manier tous les outils

Là, on parle de deux outils spécifiques. La première concerne les machines et autres équipements utilisés sur le chantier dont la mini pelle, les pelles sur pneu, la chargeuse sur pneu et les carriers. Sans la maitrise de ces machines,  on ne peut parvenir à bien préparer le sol ni les bétons et on risque même de faire tomber ce qui a déjà été bâtit. Au final, le chef de projet prendra en charge des dommages commis par son équipe étant donné que les imprévus ne rentrent pas dans le devis. Ainsi, il est utile de savoir manier tous les outils sur le terrain. Et l’autre concerne le système informatique, Celui-ci reste impérativement indispensable pour garder un œil sur l’avancement du projet ou alors afin que le client puisse se faire une idée des résultats attendu. Souvent également, lorsque le client est en déplacement, il aimerait suivre les travaux à distance. Dans ce cas, grâce à un système informatique beaucoup plus avancé, les informaticiens peuvent lui envoyer une maquette ou une vidéo virtuelle de l’état actuel du projet.

 

Laisser un commentaire